1 / Point blanc ou Ichthyophthirius Multifiliis

Il s’agit d’un parasite externe protozoaire (organisme unicellulaire), que l’on peut rapidement et efficacement éliminer.

Ce parasite a un cycle de vie qui passe par plusieurs stades, pendant lesquels il est impossible de le tuer. En effet ces parasites ne sont uniquement vulnérables que lorsqu'ils se trouvent en pleine eau à la recherche d'un nouvel hôte.

Les symptômes sont :

- Agitation non habituelle du poisson (saut hors de l’eau),

- Excès de mucus,

- Apparition de points blancs,

- Apathie du poisson,

- Détresse respiratoire,

- Perte des écailles,

- Mortalité (après absence de traitement au bout de 4 à 5 jours dans une eau à 25°C)

Les poissons survivants, développeront une certaine résistance immunitaire qui les aidera à lutter à une éventuelle autre invasion de ce parasite.

 

Plusieurs actions afin de traiter le poisson sont possibles :

- Formol,

- Sel,

- Permanganate de potassium,

- Bleu de méthylène,

- Vert malachite.

Produits pouvant être utilisés pour traiter la « maladie des points blancs » :

- Colombo FMC,

- Colombo Alparex,

- Malachite Premix associé au Kusuri Formaline

- Kusuri vert de Malachite,

- Punktol,

- Sera Costapur,

Il ne faudra pas oublier le Sel qui est un parfait complément de traitement dans la lutte de nombreux parasites. On préfèrera évidemment un sel non traité. Le Sel de Guérande est très utilisé.

Attention cependant au dosage car les carpes koi doitsu ne sont pas amatrices de sel, ceci est dû à l’absence d’écailles

Ce parasite devant être éliminer pendant sa phase de suspension libre dans l’eau, il faudra donc renouveler le traitement plusieurs fois.

Il ne faut pas oublier que la température de l’eau est un facteur très important. Donc la durée entre les traitements dépendra de la température de votre eau soit :

- Eau comprise entre 10 et 12°C, intervalle de 10 jours entre chaque traitement,

- Eau comprise entre 13 et 18°C, intervalle de 6 jours entre chaque traitement,

- Eau comprise entre 19 et 25°C, intervalle de 4 jours entre chaque traitement,

Ne pas oublier de faire un traitement complet du bassin !

2 / Costiose ou Ichthyobodo Necatrix

Il s’agit d’un parasite externe protozoaire (organisme unicellulaire) anciennement appelé Costia.

On peut le retrouver soit en suspension libre à la surface de l’eau, soit sur la peau ou les branchies du poissons.

De part sa multiplication très rapide, ce parasite provoque des mortalités importantes en un laps de temps très court.

 

Les symptômes sont :

- Hypersécrétion de mucus,

- Lésions hémoragiques,

- Poissons couchés au fond du bassin, les nageoires rabattues,

- Détresse respiratoire,

- Avant perte du poisson, desquamation des écailles ou de la peau (ne pas confondre avec une mycose).

Produits pouvant être utilisés :

- Colombo FMC,

Les bains de sel aideront beaucoup au traitement et au rétablissement du poisson.

Ne pas oublier de faire un traitement complet du bassin !

3 / Chilodonella

Il s’agit d’un parasite externe protozoaire (organisme unicellulaire), que l’on peut rapidement et efficacement éliminer.

Les symptômes sont :

- Perte d’appétit,

- Transformation de la texture de la peau, celle-ci devient rugueuse,

- Apparition d’un voile blanc sur la surface de la peau,

- Détresse respiratoire se manifestant par des poissons venant respirer en surface.

Produits pouvant être utilisés :

- La Chloramine T,

- Le Permanganate de potassium (seulement si les branchies ne sont pas touchés).

Si les branchies sont atteintes, augmenter l’aération.

Les bains de sel aideront beaucoup au traitement et au rétablissement du poisson.

Ne pas oublier de faire un traitement complet du bassin !

4 / Dagctyloyrus ou vers des branchies

Parasite externe métazoaire pouvant infecter les koïs. Ces parasites se fixent sur les branchies de la koï et peuvent provoquer la mort du koï en quelques jours.

Les symptômes sont :

- Détresse respiratoire se manifestant par des poissons venant respirer en surface et avec la tête vers le bas,

- Les poissons se frottent dans le fond ou contre toutes choses,

- Lésions rougeâtres,

- Ulcères

Une alimentation de qualité et une bonne qualité d’eau sont 2 bons éléments de prévention.

Produits pouvant être utilisés :

- Sanikoi Wormex

5 / Gyrodactylus ou vers de la peau

Parasite externe métazoaire pouvant infecter les koïs. Ces parasites se fixent sur la peau de la koï et peuvent provoquer la mort du koï en quelques jours.

Les symptômes sont :

- Sécrétions de mucus en excès,

- Les poissons se frottent afin d’essayer de se débarrer des vers

Produits pouvant être utilisés :

- Sanikoi Wormex